lundi 9 février 2009

GAY OF THE DEAD

Un nouveau blog consacré à l'homosexualité dans le cinéma fantastique vient de faire son apparition. Comme de bien entendu, il est américain -- si l'on en juge par leur présence sur la toile, les fantasticophiles gays et français n'existent tout bonnement pas, ou ont une sacrée tignasse dans la main (citons quand même Homosexualité et S.F. de notre ami Kriss)...
Baptisé GAY OF THE DEAD, ce blog est hébergé par le site de la célèbre revue Fangoria, et rédigé par Sean ABLEY, scénariste, producteur, réalisateur et comédien, fervent défenseur de l'horreur queer.


Sean ABLEY

Sean a commencé sa carrière artistique dans les années 90, en créant et dirigeant une compagnie théâtrale à Chicago, "The Factory Theater", qui monta différents spectacles inspirés de classiques du cinéma psychotronique, comme Reefer Madness ou Santa Claus conquers the Martians.
Il s'oriente ensuite vers la télévision, où il écrit et produit des reality-shows, puis conçoit de nombreuses émissions destinées à la jeunesse.
C'est au début de la décennie qu'il se lance dans le cinéma en tant que producteur et parfois scénariste (A Bear's story de Vincent MTZLPLCK -- sans déc' ! --, Gay Bed and Breakfast of Terror de Jaymes THOMPSON, et, l'an dernier, Pornography : a Thriller de David KITTREDGE).
En 2007, il réalise son premier film, Socket, un pur produit de SF gay destiné au marché du DVD. En voici la bande-annonce (pensez à bâillonner Tim CURRY dans la colonne de droite !) :





Au mois de mars prochain, il commencera le tournage de Wildcat Road, une alléchante production narrant les mésaventures de trois go-go boys qui, après avoir accidentellement tué leur patron, entament une escapade mouvementée dont l'ultime étape sera un vieux ranch cachant un trésor oublié !
Voilà l'affiche (prometteuse, non?) en exclusivité :



Dans son dernier post sur GAY OF DEAD, Sean nous offre une interview de Fred OLLEN RAY, le Roger CORMAN de la fin du siècle dernier et du début de notre millénaire, l'apôtre du nichon dodu et de la bombasse embikinée, qui -- jamais en retard d'une tendance -- marche sur les traces de son pote David DeCOTEAU en réalisant une sitcom d'horreur homo, intitulée The Lair...
Je ne vous en dis pas plus ; allez-y plutôt voir !...

(Les deux photos illustrant ce post sont empruntées au site de la maison de production de Sean ABLEY, Dark Blue Films.)


3 commentaires:

yrreiht zetlub a dit…

l'affiche de "wildcat road" est effectivement fort alléchante, prometteuse d'un road movie façon Russ Meyer (que le meyer gagne!! oh! elle est trop facile, celle-là!!) inversé, les nanas à gros nibards en moins,les beaux mecs en plus...
Finie l'époque des bimbos en cuir, voici venir les go-go boys en queer ( oui, je sais, je m'suis pas foulé non plus sur cette réplique).

YRREIHT ZETLUB

Damien a dit…

Je suis effaré de constater le nombre hallucinant de films qui sortent et dont nous n'entendons jamais parler. C'est à croire que dans le domaine du cinéma alternatif, la france est une sorte de "tiers monde" culturel!

bbjane a dit…

@ Damien :

La France, dans le domaine qui nous concerne sur FEARS, a 40 ans de retard critique / cinématographique, sur l'Amérique...
40 ans, putain !...
et je n'exagère pas !...
Sinon : êtes-vous VRAIMENT de retour sur la toile, mon cher vieux bougre ?... Et pour de bon ?...
Vite ! Vite ! Confirmez-moi la bonne nouvelle !...
Amitiés de BB.