mercredi 28 janvier 2009

HORROR GRINDSHOW DOUBLE FEATURE

Vous connaissez ma sympathie pour Hollywood Mortuary, hommage aussi fauché qu'inventif à l'Age d'Or du cinéma fantastique hollywoodien (les années 30, quoi !...) Son réalisateur, Ron FORD, m'apprend qu'il vient de mettre la dernière main à Horror Grindshow Double Feature, et que la bande-annonce est visible sur VouZentube (enfin, tout juste visible, vu la qualité de l'image...)
Le titre, vous l'aurez noté, n'est pas sans évoquer la récente tentative opérée par TARANTINO afin de retrouver l'esprit des doubles programmes d'exploitation chers aux salles populaires (les "grindhouses"). Ron FORD reprend le principe et le concentre sur la durée d'un seul film, composé de deux moyens-métrages horrifiques séparés par un intermède.
Le premier, Twist of the Vampire, relate la traque d'un vampire par un détective privé, et mêle l'univers du film noir à celui du fantastique. Le second, The Road, nous entraîne sur une route réputée maudite, en raison des innombrables accidents qui s'y produisent.
A FEARS FOR QUEERS, on (c'est-à-dire moi) aime les microproductions américaines réalisées pour une poignée de flageolets, mais avec des brassées d'enthousiasme, par d'authentiques passionnés du genre.
Alors voilà : je vous convie à jeter un oeil (c'est le cas de le dire) sur le trailer du petit dernier de l'ami Ron.


Cliquez !

Personnellement, je regrette un peu l'absence au casting de deux piliers de l'"écurie FORD" : Tim SULLIVAN et Randal MALONE. Pour compenser, le cinéaste bénéficie de la participation de Jackson BOSTWICK, le mythique Captain Marvel de la série télévisée Shazam ! (1974/1975), qui guest-starise de temps à autre dans la série Z aimablement foutraque (Future Zone de David A. PRIOR - 1990 -, ou Dodge City : A Spaghetto Western de Read RIDLEY - 2004).
Les amoureux des super-héros aux collants ajustés devraient être aux anges...
Si vous cliquez sur la photo de Mister BOSTWICK, vous vivrez un grand moment de kitsch estampillé seventies, et vachement queer sur les bords...


Cliquez !

P.S. : Votre BB devant s'absenter pendant une dizaine, ne vous étonnez pas si ses deux blogs restent en berne un moment.


5 commentaires:

Deef a dit…

Ah le grindhouse “Boulevard de la mort" + “Planète terreur”, grand moment tarentinesque, j'avais a-do-ré !
Quant aux deux courts de Ron Ford et au “Shazam!” de la prime jeunesse de Jackson Bostwick, good Lord, que c'est kitchos !! Effectivement, on sent bien la “poignée de flageolets” — et pas un de plus ;))

MEDUSA FANZINE a dit…

et bientôt Tim Sullivan dans Médusa par les bons soins de BB Jane !

bbjane a dit…

@ Deef :
Pas un fayot de plus, comme tu dis ! Je suis toujours sidéré par la pugnacité de ces cinéastes qui œuvrent avec 3 francs 6 sous pour défendre leur passion, et vivre leurs rêves de gosses. Et Ron FORD a accouché de quelques excellents films, dans des conditions parfois (toujours ?) précaires...

@ Mister Medusa :
C'est quand qu'y sort, l'Ultima Medusa de la Mort ?...

YRREIHT ZETLUB a dit…

HI BB!!!!

Félicitations pour votre nouveau bandeau (sans jeu de mots coquin) qui montre bien à quel point le vampire est un personnage troublant et sensuel (façon Lestat).

Vive RON FORD, Longue carrière à ce grand monsieur qui nous montre que talent et envie de ciné ne riment pas avec dollars comme voudraient nous le laisser entendre les grands pontes friqués qui sont maintenant à la tête des studios américains!!!

"Pour une poignée de flageolets"...
Tiens, tiens, ça me rappelle un western spaghetti avec Clint Eastwood!!!!

Mais non!!! Flageolets et spaghettis ne font pas forcément bon ménage (surtout dans la même assiette), et le western en question était... "Pour une poignée de dollars" (on peut quand même créer un film!!! Respect, MISTER FORD)

YRREIHT ZETLUB

missHyde a dit…

il me plait bien ton dracula en en-tête de blog !