mardi 9 septembre 2008

REMERCIEMENTS

Contraint à de nombreux déplacements depuis quelques jours, je n'ai pas le temps d'alimenter ce blog comme je le souhaiterais. C'est d'autant plus rageant que, depuis sa création, y a pas trois semaines, je reçois une foultitude de signes et messages d'encouragements qui me font rudement chaud au coeur, via les commentaires, ou directo sur ma boîte mail.
J'aimerais remercier tous les visiteurs, bloggeurs, correspondants, qui ont eu la gentillesse de me prodiguer leurs critiques, conseils, et même (thanks, mes chéries...) louanges...
On y va...

"Big Sister" a l'oeil sur VOUS...
  • Tout d'abord, à l'attention de Guil, qui aime à ne pas être perturbé par des musiques parasitaires lorsqu'il surfe sur la toile en écoutant, sur sa chaîne hifi personnelle et privée, le trio de Cosi fan tutte : vous pourrez constater que j'ai suivi votre suggestion... A moitié, ceci dit... Car après tout, rien n'est plus simple que d'interrompre la lecture, en cliquant sur le bouton du lecteur "étudié pour"... Je vous propose donc, cher Guil, une solution intermédiaire : j'ai l'intention de changer mensuellement la musique d'accueil de ce blog. Elle sera diffusée spontanément durant les 7 premiers jours -- puis en option durant les 23 jours à venir. Cela vous agrée ?...
  • A l'attention de Miss Wendell, cette photo, qui vous exprimera ce que nous ne serons JAMAIS l'une pour l'autre :
  • A l'attention de Bernard Alapetite, cette toile de Frédéric Bazille, que vous connaissez inévitablement -- et que j'ai découverte il y a quelques semaines par l'entremise de mon ami ; elle ne cesse, depuis, d'attiser mon regard... Quand bien même elle n'apportera rien à votre culture picturale, elle témoignera, du moins, d'un écho et d'un lien à nos sensibilités communes...
  • A l'attention de Pitou, pour le remercier de me permettre d'écrire ce post en ayant Gennaro en fond sonore -- et pour son si précieux soutien beau-fraternel et éditorial :
  • A l'attention de Betty Boop, et en remerciement (anticipé) de ses pertinentes critiques :
  • A l'attention de mes amies lesbiennes, adversaires acharnées du cinéma fantastique, mais soeurs de coeur (bisous Anne...) :


  • Enfin -- et pour finir ce très private-jokeste post :
à Daniel C. Hall,
et à Dalifan :
mes plus affectueux bisous, qui se passeront d'images... Non seulement seraient-elles superflues pour vous exprimer ma sympathie, mais en plus, j'ai épuisé mon stock de photos, et j'ai trop la flemme d'aller en pêcher sur le net...

A tous les autres qui m'ont contacté, et que je ne puis évoquer ici, faute de temps et de les connaître mieux, mes remerciements et mes amitiés, du fond du coeur.

Sur ce, je vais faire de mon mieux pour vous proposer un post plus étoffé et sérieux dans les meilleurs délais... Croix de bois...


5 commentaires:

Daniel C. Hall a dit…

Merci pour cette délicate attention, BBJANE, tu sais toute l'admiration que je te porte depuis des années. J'accepte les bisous virtuels et j'espère que nos amoureux respectifs nous permettront de les matérialiser très vite à Paris. Et puis, souviens-toi, nous venons de nous pacser littérairement et ça va nous obliger à nous supporter pendant longtemps :-))) Gros bisous même pendant les heures du ramadan... (private joke pour mon chéri).
Et on attend plein plein plein de posts sur le pédécinéma fantastique pédécrypto-gay et inversement et réciproquement...

dalifan a dit…

merci BBjane de me remercier mais te visiter virtuellement est 1 plaisir, euh..;quand même, pour la tof, je trepigne et reclame je veuxma tof, je veux ma tof, enfin...pour nowel. lol, c'tune joke of course !

Miss Wendell a dit…

Remerciements à toi aussi,BBJane, pour tout ce que tu nous apportes sur ce blog, et pour tous les chouettes moments que nous partageons en dehors du net. Car dans la réalité comme dans le virtuel, tu es une personne exceptionnelle, que j'admire énormément,
Bises !
your sister.

Benoît a dit…

Je tiens à vous remercier (à mon tour donc) pour votre commentaire sur le film La soupe aux choux. Je tiens toutefois à préciser que la comédie a, à mon sens, quand même évolué.
Pour moi des pseudos comédies comme Youn peut le faire n'auraient jamais existé à l'époque. De plus, la parodie était très peu utilisée, Chabat et sa bande l'ont fait.
Pour le reste, je suis d'accord qu'on retrouve les grandes lignes de ce qui fait les comédies françaises. :)

Benoît

bbjane a dit…

Toujours aussi touché(e) par vos toujours aussi sympathiques réactions...
Et très heureux de compter Benoît parmi mes nouveaux lecteurs -- m'autorisez-vous à mettre un lien sur votre blog, que j'apprécie beaucoup pour son enthousiasme et son éclectisme ?... (Dans le cas contraire, tant pis, je le ferai quand même...) Comme la vieille chèvre têtue que je suis, je reste sur mes positions concernant la comédie française (sans majuscules, hein ?... Je ne parle pas de la Maison de Molière...) Il y avait énormément de parodies à l'époque (nulles, certes) : les Charlots, Pierre Grunstein et son "Tendre Dracula", et même certains films de Mocky... Mais bon, c'est une autre histoire... Merci de votre intervention, Benoît. Et amitiés à tous !