dimanche 7 décembre 2008

R.I.P.

Un vilain hasard a voulu que je place la reproduction d'une couverture de Famous Monsters of Filmland en tête de mon précédent post, mis en ligne le 5 décembre.
La veille mourait Forrest J. ACKERMAN, créateur du célèbre magazine, à l'âge de 92 ans.
J'apprends la nouvelle ce matin sur l'excellent blog de Steve RING, auquel j'emprunte la photo qui suit.



Je sais que cette disparition touchera tout spécialement certains lecteurs de Fears for queers, qui ont eu la chance de connaître personnellement cet ardent défenseur du cinéma que nous aimons.
Ce week-end, il pleut sur l'Ackermanoir.
Goodbye Forry.


13 commentaires:

YRREIHT ZETLUB a dit…

C'est avec une profonde tristesse que j'apprends la disparition du vénérable Forrest J. Ackerman.
La propre mort de ce grand Monsieur du cinéma fantastique semblait pourtant être un concept science-fictionnel, lui qui avait de nombreuses fois bravé la maladie et les affres de la vieillesse, et dont le décès avait même été faussement annoncé en novembre...
UNCLE FORRY, comme l'appelait tous les fans de mémoire fantastique à travers le monde,était une légende vivante, le lien ultime des fans avec un âge d'or hélas révolu..
Il était une sommité en matière de science-fiction, ami des plus grands écrivains, écrivain lui-même...
Il avait comme l'a si justement rappelée notre chère BB fondé la revue référentielle du genre, FAMOUS MONSTERS OF FILMLAND.
Gourmet et gourmand de pellicule gothique, il avait même été acteur, gratifiant de son illustre présence des oeuvres aussi diverses que le "dracula versus frankenstein" d'al adamson ou le fameux clip "THRILLER" avec MICHAËL JACKSON.
Il était aussi une icône qui amenait sa gentillesse et son érudition dans les innombrables conventions américaines sur le fantastique.
Avec BB JANE, nous chérissons un souvenir commun: un reportage fabuleux diffusé à l'époque de "TEMPS X" avec les frères BOGDANOFF.
C'est une perte inestimable pour le monde fantasticophile.
Mais soyez sans crainte, cher ONCLE FORRY, nous veillerons sur votre musée comme vous avez sû vous-même veiller la mémoire des GRANDS ANCIENS.
REPOSEZ EN PAIX, vous qui allez justement rejoindre le sanctuaire gothique où vous retrouverez LUGOSI, KARLOFF, PRICE, LON CHANEY JR, CUSHING ET CARRADINE...
Nous vous y rejoindrons sans nul doute...

YRREIHT ZETLUB

Be'la Ferenc Dezso Blasko a dit…

CHER MONSIEUR ACKERMAN...
Cette nuit, en votre honneur, sortirons les enfants de la nuit, pour hurler à la lune obscurcie,
leur désespoir de vous savoir parti...

BELA LUGOSI

William Henry Pratt a dit…

Très cher Forrest...

Même s'il est toujours trop tôt pour celà, c'est avec un respectueux plaisir de vous revoir que je vous accueillerai dans mes modestes appartements, toutefois pourvus d'une bibliothèque digne je pense de votre intérêt pour les livres anciens.
Je n'ai jamais oublié que vous avez été l'un des seuls à savoir observer l'homme derrière la créature, et que vous avez si admirablement accompagné ma chère SARA dans le travail de mémoire qui me concerne.

Eternellement vôtre...

BORIS KARLOFF

Vincent Leonard Price Jr a dit…

MON CHER VIEIL AMI

Nous avons ainsi toute l'éternité pour converser sur l'art, la cuisine, nos souvenirs communs si nombreux et bien entendu, ce qui a toujours enchanté votre coeur et le nôtre: le théâtre du fantastique que l'on nomme cinéma...
Votre dévoué...

VINCENT PRICE

Creighton Tull Chaney a dit…

Cher Forry...

A votre arrivée, il me tarde de vous poser cette question: comment diable avez vous pû aimer autant masques et maquillages, moi qui les ai copieusement détesté lors de mes activités de Loup-garou??

Larry Talbot alias LON CHANEY Jr

Richmond Reed Carradine a dit…

Mon cher Forrest...

Votre venue va rééquilibrer mes chances de gagner aux échecs face à mes illustres partenaires et amis...
Je vous attends ce soir même autour d'un succulent verre de cherry et nous déclamerons d'une même voix un passage de SHAKESPEARE...
La retraite???
NEVER...NEVER...
JOHN CARRADINE

Peter Wilton Cushing a dit…

Au plus anglais des fantasticophiles américains...

A qui je souhaite dédier une édition oublièe de "1984" de Georges Orwell...

Avec ma plus profonde admiration...

PETER CUSHING

bbjane a dit…

Dans l'histoire du Web, je crois que je suis la première à recevoir des commentaires d'Outre-Tombe !...
Chers Morts, je vous en prie, cessez de réagir en masse !...
Vu le nombre de célébrités côtoyées par Forry, je risque d'être submergée !...
Merci quand même, hein ?...

Amitiés de BB

P.S. : Non !!! Dwight FRYE ! Ferme ta gueule !...

Damien a dit…

Diable - ou diablerie ? - les mânes des Grands Anciens se sont donné rendez-vous ici, chère BB! Prenez gare à ce que votre blog ne se transforme en cimetière: l'odeur des chrysanthèmes risquerait d'incommoder certains visiteurs ;o)

Sinon c'est évidemment avec une grande tristesse que j'apprends la mort de Forrest J.Ackerman. Je n'ai pas eu la chance de côtoyer personnellement ce grand monsieur, mais il me semble qu'il a fait plus que beaucoup pour promouvoir le genre cinématographique que nous aimons. J'espère que d'autres passionnés de la même trempe que lui prendront le relais!

Daniel C. Hall a dit…

Forrest est mort donc Dieu est mort.
Je suis très triste d'apprendre ça en revenant de pénibles jours...

dalifan a dit…

sale temps pour les génies aux alentours de cette date : mozart est mrt un 5 Decembre, Roy le 6, et...voilà la trilogie ( enfin, celle que je connais) mais de mémoire Isidore ducasse a aussi passé l'arme à gauche en decembre et Oscar Wilde aussi...le père noel est bien une ordure pour nous priver d'etres de rêves essentiels aux alentours de la date fatidique du 25 qui a vu parait-il la naissance d'un...usurpateur ( oui, quand même, non ?)

dalifanesquement votre... a dit…

rien à voir mais je le dis parce que je l'entends pour la 1ere fois, j'adore ton choix de Nina Simone ( je ne connaissais pas cette chanson d'elle ! faut que je revise simone..;:D)
bizz, BBjane

bbjane a dit…

@Dalifan :
Il convient, en effet, de réviser Simone -- le mieux est de ne jamais cesser de l'écouter !!!

Le nombre de commentaires est battu sur ce blog avec l'annonce du décès de Forry (il faut dire que l'intervention de quelques voix d'outre-tombe y a aidé... Mais peu importe : c'est l'émotion qui compte, et elle est immense, pour nous autres fantasticophiles -- gays ou pas... on s'en tape...)
Merci, du fond du cœur, de vos réactions !...
Cet homme était, à la fois, notre frère, notre grand-père, notre Maître à tous. Et l'un des plus grands experts en jeux de mots minables que la Terre ait porté !
Sleep well, dear heart...