lundi 3 novembre 2008

LE CHANT DU CELIBATAIRE

Alors qu'il faisait un sort à Janet LEIGH, de la manière que vous savez, en un lieu que vous n'ignorez pas, et dans un film que vous connaissez bien, Anthony PERKINS montait sur la scène du Alvin Theatre, à Broadway, pour vocaliser sa souffrance de ne pouvoir trouver femme, dans Greenwillow (1959 ou 1960, selon les sources), la comédie musicale de Frank LOESSER.


Cliquez !

En cliquant sur la photo de notre cher Tony, vous aurez un aperçu de sa prestation (effrayante -- et craquante ! -- de cabotinage), grâce à une vidéo YouTube retransmise par Xavier, sur son indispensable blog Broadway, baby. (J'ai choisi une autre vidéo que celle de Xavier, laquelle présente un décalage synchro un peu gênant...)
Etant éperdument éprise de PERKINS depuis mon plus jeune âge (c'est aussi le cas de mon amoureux -- ce qui, en quelque sorte, "solidarise" nos occupations solitaires...), je ne pouvais manquer de vous orienter sur cette merveille...
Après avoir visionné ce grand moment d'émotion, ruez-vous sur Broadway Baby, et sur sa petite soeur : Folk Furieuse... Sans parler de Yagg, qui vient tout juste de naître... Soyez présent(e)s à son accouchement !... et plus vite que ça !...


7 commentaires:

Fugitive a dit…

Oui, papotons ! Vous ai-je dit que j'ai un jour rencontré Tony au Festival Fantastique de Bruxelles ? Oui oui. Il était tout vieux et malade mais sa bouche sardonique dessinait le même sourire en pente raide que nous lui connaissions jeunot. Il répondait fort aimablement aux questions des conférenciers de presse, ignorant les conférencières... toujours en souriant ! Si j'avais su qu'il chantait...

bbjane a dit…

Oui, vous me l'aviez dit... Et depuis, je vous jalouse comme c'est pas permis !... Ah ! si j'avais été à votre place, à l'époque !... Je lui aurais dessiné un de ces sourires en pente douce et moelleuse dont il ne se serait pas remis !... Paix à son âme... Que pensez-vous de la vidéo de GREENWILLOW ?... Et avez-vous vu son dernier film, "Der Mann nebenan", de Petra HAFFTER, d'après un roman de Ruth RENDELL ?... (Au fait, c'était sans doute le film qui passait à Bruxelles, si l'on recoupe les dates...) Merci de votre commentaire, my deaeah...

Xavier a dit…

Hey,
merci pour tes commentaires sur mes blogs et sur Yagg.
Ton blog a l'air assez génial. Tu as rejoint mon netvibes.
xavier.

Miss Wendell a dit…

Ca alors !
C'est la première fois que je vois chanter Perkins ! Je le préfère en acteur, cependant ;)
Son attitude, ses expressions, me rappellent quelqu'un... Le bas de son visage me fait aussi penser à Alain Chamfort (pour ma part, physiquement, je préfère quand même Chamfort à Perkins).
Bon, moi je m'en vais rêver à Simon Pegg !
Kiss for my excited sister !

bbjane a dit…

Miss WENDELL, il existe un superbe album jazzy de PERKINS, que je m'empresserai de vous faire découvrir, si vous le souhaitez. Personnellement, je préfère quand même l'entendre que le voir chanter... La voix n'est pas moche, d'ailleurs... Ah ! Guettez le prochain post, il vous sera destiné, dans le genre comique bof et ravageur... Je meuble un peu, en ce moment, en attendant de pouvoir rédiger du sérieux...

dalifan/badseeds girl a dit…

depuis que tu m'as fait découvrir l'antony chanteur, je l'ecoute regulièrement - et pas seulement parce qu'antony a un fils qui s'appelle...Elvis ( lol ) mais je reste malgré tout davanateg intéressée par sa prestation dans des films comme psychose ou " aimez vous brahms". il y aussi un role dans lequel j'aurais aimé le voir, c'est à la place de Cliff Richardson dans " charly". je pense qu'il aurait su davantage interpreter la dichotomie et les traumas du personnage. voilà, juste un avis en passant. A bientot et bisous edentés de badseeds girl-dalifan.

dalifan a dit…

pardon, j'ai ecorché dans mmon com le nom de cliff robertson...ou avais je la tete ! à parler ainsi sans verifier... grr..non, pitiiié pas les dents qu 'il me reste.